CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révélation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horloger
Admin
avatar


MessageSujet: Révélation.   Mar 2 Aoû - 6:12

Ce bâtiment, aujourd'hui en ruines, fut jadis le château de l'être Oméga lui-même. C'est ici que furent conçus Guilford Hydros et Azazel Pyros en personne, et c'est dans ces mêmes lieux que ces deux enfants on grandis. Dans ces murs, ceux qui sont aujourd'hui les êtres les plus puissant de Vidia ont passé des journées entière à jouer, à découvrir le monde et ce, jusqu'à leurs 20 ans. C'est à cet âge qu'ils ont cesser de vieillir. Et c'est aussi le moment où ils ont commencer à comploter contre leurs père créateur.

L'histoire que vous allez lire se passe en l'an 53, soit 11 ans avant la première révolte Pyros, celle qui à révéler au monde l'existence de l'armée Hydros. Azazel et Guilford sont encore inconnus du grand public. Alors que nous ne sommes que dans les années 50, eux, ont commencés à se faire connaitre vers l'an 70. Bien sur, ce n'est pas parce qu'ils se cachaient qu'ils ne faisaient rien. C'est grâce à eux, qu'Efrit Pyros et Aqua Hydros devinrent gouverneurs et le restèrent jusqu'en 97, mais c'est aussi de leurs fautes si des années plus tard, les ex-gouverneurs périrent. En effet, tout n'étais que machination. Les rumeurs disant qu'ils s'étaient entre-tuer n'étais que mensonges.

Mais nous n'en sommes pas encore là. Pour l'instant, Azazel et Guilford sont inconnus, ils ont offert la place de gouverneurs à Efrit et Aqua il y à tout juste 10 ans, soit l'an 40, et bien que ce ne soit pas encore d'actualité, une rumeur existerais à propos de personnes qui aurait du sang mi-Pyros, mi-Hydros, choses qui dégoutent les deux jeunes garçons au plus haut points.

Notre histoire commence donc alors que les jeunes Azazel et Guilford sont dans le château de leur créateur, à passer une journée de plus à l'abris des regards. Il est tôt, il fais beau, et même s'ils ont l'air d'enfants, leurs conversation est on ne peux plus sérieuse.



Dernière édition par Oméga le Sam 28 Juil - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vidia.forumsactifs.com
Guilford Hydros

avatar

Clan : Les doux Hydros
Age : 22

~Feuille personnage.~
Âge du perso: 17 ans
Rang: Empereur Hydros.
Bloc-Notes:

MessageSujet: Re: Révélation.   Mar 2 Aoû - 8:21

    Le soleil n'étais pas encore tout à fais lever que Guilford, lui, avait déjà fini de se préparer. Il avais mis du temps à s'occuper de ses cheveux, comme chaque matins, après quoi il s'étais habiller de façon élégante. Veste rouge er jaune, pentalon blanc et botte de cuir noire. Guilford étais régler comme une montre suisse. Il répétait les même gestes dans le même ordre, toujours espacer du même laps de temps, et ce chaque matin depuis longtemps. Pour vous donner une idée, après s'être préparer, il enfila ses lunettes, sortis de sa chambre, descendis les escalier d'un pas lent et régulier. Sa main droite sur la rampe, descendant une marche par seconde. Quand il fut en bas, il se dirigeât vers la cuisine, où il salua le cuisinier d'un hochement de tête, pris une théière chaude que le même cuisinier avais préparer 2 minutes au paravent, puis la déposa sur un petit plateau d'argent, accompagnée de deux tasse de porcelaine. Ensuite, plateau dans les mains, il fis le chemin inverse, toujours une seconde par marches. Il arriva en haut, rentra dans la chambre et déposa le tout sur une table en bois d'un noir profond. Prenant la théière prudemment, il versa un liquide chaud et brun dans les deux tasse, une douce odeur emplissant la pièce. Ce devais être du thé. Le liquide laissais échaper une odeur vraiment agréable, sans doute un thé au parfum d'un équivalent Vidien de ce que nous appellons Orange. D'un placard, il sorti deux petites cuillères en argent, puis une petite boite à sucre en or. Il déposa 2 sucre dans une tasse, et 7 dans l'autre, avant de mélanger doucement avec les cuillères qu'il venais de sortir. Si certain d'entre vous connaissent les couverts en argent, ils devraient être choqué d'un tel comportement. Mais Guilford aime beaucoup le goût de l'argent, c'est pourquoi il ne mange qu'avec de l'argenterie la plus fine, venant tout droit de Minas. Il laissa 23 secondes s'écouler, avant de déclarer de sa voix toujours douce, puant la gentillesse.

    - Azazel. Le thé est prêt. -

    Son frère, lui, étais encore en train de dormir, comme à son habitude. Ni coiffé, ni habiller, il étais en caleçon blanc ou un texte sur son posterieur disais " Pyros Number One ". Sous-vêtement qui amusais bien Guilford. Après avoir déposer les tasses sur la table, devant les chaises, il s'assit en face de celle où il avais ajouter 7 sucres, puis avec son doigt fin, frôlais le bord de la tasse, suivant la ligne de la porcelaine, qui émit un doux son cristallin à ce contacte. En jettant un oeil à Azazel, il vit que celui ci étais encore allonger n'importe comment, avec une jambe qui dépasse, le bras complètement retourné, l'autre sur la tête et son autre jambe on ne sais ou, les draps défaits laissant voir une de ses cuisse, et le haut de son corps en parant du nombril -Enfin, en partant de l'endroit où il y aurais du avoir un nombril, étant donné que les deux Fils D'Oméga n'en possédais pas.- En voyant que depuis qu'il l'avais prévenus, 37 secondes c'étaient écoulées, Guilford saisit sa cuillère en argent avant de déposer des petits coups contre le rebord de sa tasse, produisant un son qui, on ne sais pour quelle raison, énervais beaucoup Azazel, plus qu'une fourchette et un couteau qui grince contre une assiette. Une nouvelle fois, d'une voix beaucoup trop douce, tellement gentille et presque niaise que la plus pars des gens seraient agacés, il appela son frère.

    - Azazel Pyros, si tu ne viens pas prendre ton thé, je vais devoir sévir. -


    Tout en disant cela, il replongea sa cuillère dans son thé et le remua, craignant qu'il refroidisse. Bien qu'Azazel aurais pu le réchauffer d'un claquement de doigt, un thé réchauffer n'est plus la même chose qu'un thé chaud préparer par un Guilford lui même. Le bruit des montre de Guilford résonnai dans la pièce. Des dizaines de Tic Tac qui ne cessait de cliqueter encore et encore, de quoi rendre fou n'importe qui. Ces montres étaient toute bien rangées, dans un présentoir conçu pour, au millimètre près. A dire vrais, la chambre étaient séparée en deux. A droite, le coté Guilford. Dont rien ne dépassait. Le lit étais bien fais, aucun plis n'osait se montrer, ses vêtements étaient incroyablement bien rangés dans une armoire tandis que les affaires plus petite étaient disposée sur sa table de nuit, bien droite, placée au détail près, la moindre poussière étant chassé immédiatement par le Fils Hydros, tandis que le coté gauche de la chambre était celui d'Azazel... et, comme le coté de Guilford reflétais son caractère, celui du Fils Pyros, lui ressemblais ... énormément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azazel Pyros

avatar

Clan : Les sulfureux Pyros

~Feuille personnage.~
Âge du perso: 140
Rang: Empereur
Bloc-Notes:

MessageSujet: Re: Révélation.   Mer 15 Aoû - 6:03

    « Zzzzzzzzzzzh... Zzzh... Rrhh... ! Zzzrhh... Rgh...! »

    Dormir... Ah, dormir.. ! C'est un des passes-temps favori d'Azazel. Les autre étant... Le sexe, la bonne nourriture et la baston.

    Allongé dans une position irréalisable pour le commun des mortels, il se retourna encore et encore à chaque fois que son frère, trop parfait pour ne pas cacher des trucs, faisait du bruit. C'est ce qui amusait beaucoup le château ! Guilford était trop parfait, trop propre sur lui pour ne pas avoir quelque chose planqué dans un placard. Il y en à eu beaucoup, des rumeurs, beaucoup d'échos, beaucoup d'histoire. On imaginais Guilford dans des situations plus qu'improbable, chaque noble ayant une version d'une histoire catégoriquement impossible à réalisé, même pour l'un des deux enfants d'Oméga. Azazel prenant un malin plaisir à faire entendre ces rumeurs, et surtout à en faire naître. Il adorait ça. C'était un peu le moyen qu'il utilisait pour se venger de son frère qui le reveillais aux aurores tout les matins. A l'heure actuelle, il lutait pour ne pas se reveiller. Dans une sorte de Demi-sommeil-du-comas, et le sourire aux lèvres en rêvant d'un Guilford en petite tenue de cuir, le prince Pyros refusait Catégoriquement d'ouvrir les yeux avant au moins deux bonnes heures de plus.

    Le soleil n'était même pas encore debout, que l'autre fils d'Oméga, le "Tout Beau Tout Propre", avait déjà trouver le moyen d'être debout, coiffé, habillé. Quand il sorti de la chambre pour aller chercher son #BIIIP# de plateau en argent, sur lequel était posé son #BIIIP# de thé trop sucré, qui avait déjà pris le gout de son #BIIIP# de service en argent, Azazel poussa un long soupire. C'est pas humain d'être debout à une heure pareille. Encore moins pour un prince qui est censé pouvoir faire ce qui lui plait. Et penser une seconde que ces habitudes plaisent à Guilford est de la science-fiction pour le pauvre Azazel qui ne demande qu'une chose : Profiter un peu avant qu'il soit trop tard. En effet, Guilford et Azazel savaient déjà qu'une vie de patachon pour l'un et de montre suisse pour l'autre n'allait pas pouvoir durer éternellement. Même s'ils auraient bien aimé tout les deux. C'était d'ailleurs sans doute de ça dont voulait parler Guilford. Si tout avait été normal, il aurait lancer le contenu d'un vase dans le visage d'Azazel, mais ce matin, il s'était contenté de prévenir son frère.




    - Azazel. Le thé est prêt. -



    Le bruit du doigt de Guilford effleurant le rebord de la tasse et produisant un son cristallin sorti un peu plus l'empereur Pyros de son état végétatif. Mais plutôt mourir que de s'avouer vaincu et de se lever, il préféra se retourner dans une nouvelles position improbable afin de tourner dos et oreilles à ce frère agaçant. C'est vrais, quoi, on à pas idée de réveiller si tôt quelqu'un qui veux dormir ! Et Azazel pensait exactement la même chose. Grbleblebleble... Laisse-moi pioncer..! Puis, quelques secondes plus tard, l'Hydros fit ce qu'Azazel détestait le plus au monde. La cuillère percuta la tasse, provoquant un "Ding" qui le fit sursauté. Ce "Ding", Azazel l'entendais tout les matins et il fonctionnait sur lui comme les ultrasons sur un chien, le rouge pour les taureaux, et du Justin Bieber pour un fan de Metallica. Et comme pour en ajouté d'avantage à ce supplice, la voix mielleuse et insuportable, qui sonne aussi faux que possible retentis a l'unisson avec la tasse.



    - Azazel Pyros, si tu ne viens pas prendre ton thé, je vais devoir sévir. -



    Le pauvre Pyros serra les dents. Comment arrivait-il à supporter tout ça sans rien dire ? Sans doute l'habitude, ou alors le fait que son frangin n'hésiterais pas à l'inonder s'il osais protester. En tout cas, c'est une vrais force qu'il lui fallait pour faire face à tout ça. Sévir ? Mais comment tu veux rendre ça encore pire, sale hypocrite coincé du bulbe !? Le grincement de la cuillère dans la tasse, les milliards de montres que Guilford laisse cliqueter jour et nuit, et la voix complètement écoeurante de son frère firent craquer le pauvre Azazel. A croire que le prince Hydros était un dieu de la torture mentale. In. Su. Por. Table. D'un bond, Azazel se mit sur ses pieds, enfila un pantalon noir et une chemise rouge avant de shooter dans deux trois trucs inconnus qui traînaient au pied de son lit pour se faufiler un chemin jusqu'au coté de sa table.



    « Ca va, ça va, je suis debout ! C'est bon. 'Tain... T'es pas humain, t'es vraiment pas humain... »



    Sur ces mots, il saisit sa tasse de Thé, et sans mettre le moindre sucre, la descendit d'une traite. Comme ça. Sans même profiter. Bien sur qu'il l'avait fait exprès. Il savait plus que tout que ce comportement irritais Guilford, mais c'était la moindre des choses pour lui renvoyer l’ascenseur. Une fois la gorgée engloutis, il reposa la tasse sur le plateau, posa ses coudes sur la table, ses mains croisée, et le menton sur ces dernières, lançant à son frère le regard d'un enfant qui écouterais un professeur plus qu'intéressant.



    « Alors. Qu'est-ce qu'il y à ? Tu m'as juste réveiller pour le plaisir où tu comptes attendre ce soir avant de m'en parler ? »



    Azazel était peut-être fainéant, colérique, bordélique, irrespectueux, irritable, mais il était loin d'être dupe, et ce depuis la nuit des temps. Il avait bien senti chez son frère la minuscule touche d'hésitation dans ses mouvements qu'il n'avait pas les jours normaux. Il voulait donc parler de quelque chose de sérieux, mais faire comme si ce n'était rien. Si ça c'était pas une belle hypocrisie. Azazel s'attendais à tout. "J'ai déchirer ton blouson préféré, pardon.", voire "Hélène t'à trompé. Avec moi." ou tout autre révélation à trois francs six sous, qui pour Azazel n'avait absolument rien d'important. Avec son petit sourire en coin qui devenais presque sa signature, il regarda son frangin.



    « Et par pitié, fait que ce soit amusant ! »

~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélation.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La délation peut elle être une bonne chose...
» Contre la délation
» La grande révélation
» Secret de famille, la révélation [Alexis, Sue et Kathleen]
» pollution atmosphérique et allergie des enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sauvegarde-
Sauter vers: