CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vestige du passé. [Phÿlera Azphel - Galaad Elros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phÿlera Azphel



Clan : Les doux Hydros

MessageSujet: Vestige du passé. [Phÿlera Azphel - Galaad Elros]   Mer 29 Juin - 7:37

A quelques mètres du lac or se trouvait une vieille bâtisse faite de briques et de bois. Un bâtiment datant du siècle dernier qui n'avait pas trop souffert des affres du temps. Malgré quelques fissures, mauvaises herbes, et autres toiles d’araignée, le charme de cette bicoque restait très pittoresque et rappelle les temps jadis où Eden et Havre était encore dirigeant. De la fumée sortait de la cheminée mais personne ne se trouvait à l'interieur. Phÿlera marchait, autour du lac Or, comme souvent.

Ses pensées n'étaient plus aussi claires qu'elles le furent par le passé. Beaucoup de monde dans les environs le connaissait. Le grand père qui à perdu la boule. Incapable de se rappeler de son passé, incapable de reconnaître les visages, il lui arrivait même d'oublier son propre nom. Comme à son habitude involontaire, il déambulait dans les vastes espaces qui entouraient le lac Or, le regard vide, les mains jointes dans le dos, posant péniblement un pas devant l'autre, sa canne accrochée à sa ceinture comme aurait pu l'être une épée.

Quelques passants l'arrêtèrent pour lui demander s'il allait bien. Evidemment, il ne fut pas en mesure de reconnaître ces gens qu'il croisait tous les matins. Eux qui, chaque jours, aidait Phÿlera à retrouver le chemin de sa maison, n'était dans l'esprit du vieil homme que des ombres qu'il oublierait dés qu'ils quitteraient son champ de vision.

Mais ce n'était pas bien grave, Phÿlera, même au plus mauvais de sa forme, avait toujours été un vieillard très gentil et appréciés de ses voisins. La plus part des personnes ayant pu l'avoir connu avant qu'il perde la tête n'étaient plus là pour en parler, aussi tout le monde l'avait toujours connu vieux. Beaucoup d'enfants venait lui dire bonjour quand ils passaient devant sa maison, beaucoup d'adultes lui apportait de bon petits plats. Le vieillard du village était chéri par ses semblable, quand bien même il n'ait plus d'histoire à raconter, il restait un homme sage et au grand cœur.

Il dégainât sa canne pour s'appuyer dessus, a quelques pas du bord du lac, et contempla l'étendue d'eau dorée qui lui faisait face. Les reflets de lumières étaient magnifiques, la flore resplendissait comme jamais. C'était le 24 Myaret. Un jour sombre pour le peuple Hydros qui, bien des années plus tôt, avaient perdus bon nombres de leurs jeunes enfants lorsque les Pyros les attaquèrent. Ces événements n'eurent lieux qu'a quelques minutes de marches de l'endroit où se trouvait Phÿlera. Mais pour sa mémoire défaillante, ce jour n'était qu'un jour comme les autres.


Plusieurs personnes passèrent près de lui. Rien qui ne sorte de l'ordinaire. Comptant les passant, il fut quand même capable de se dire qu'il avait vu 3 personnes de plus qu'hier. Néanmoins, impossible de se rappeler qui elles étaient. Poussant un grand soupire, et inspirant une dernière fois à plein poumons l'air frais du lac, Phÿlera traînât doucement le pas jusque sa petite bicoque, s'aidant de sa canne pour ne pas perdre l'équilibre. Le dos voûté et le souffle court, il finit par y arriver sans plus de mal que d'habitude. Il ouvrit la porte de sa maison mais fut surpris de constater que quelqu'un était assit dans son fauteuil, prés de la cheminée.

<< V-Vous savez.. La politesse exigerait.. Que vous vous leviez, quand un aîné se présente, jeune homme.. >>

En effet, même si la personne qui lui faisait face avait déjà un certain âge, comparé à Phÿlera, il restait bien plus jeune que lui. Phÿlera s'assit en face, fatigué par le simple fait d'être debout, et posa ses deux mains sur le pommeau de sa canne.

<< Que puis-je faire pour vous, mon garçon..? Vous savez, je suis un vieillard. Si vous voulez me prendre mes biens, je n'aurais pas la force de vous opposer resistance..>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad Elros



Clan : Les pacifiques Sang-mêlés

MessageSujet: Re: Vestige du passé. [Phÿlera Azphel - Galaad Elros]   Mer 29 Juin - 7:52

A son arrivée près du lac Or, Galaad ressenti toute la tristesse présente dans l'air en cette date si significative pour les Hydros. En un sens, cela lui rappelait un peu ce sentiment que ressentait les sang-mêlés lorsque quelqu'un mentionnait la ville de Requiem. Bien qu'il ne fusse pas plus proche de ce clan que ça, il ressentit quand même toute la peine que pouvait avoir les personnes habitants les alentours.

Il fit le tour du lac a pied, portant un long manteau de cuir. L'air était frais, la saison froide commençait à se faire sentir, et bien que les Hydros présent n'arborait pas plus de vêtements chaud que ça, la légère brise du matin lui offrit un petit frisson. Remontant son col, il salua d'un signe de tête quelques passants, et pu observer au loin une silhouette, près du lac, qui regardait l'horizon. Ignorant de qui il s'agissait, il se dirigeât vers la vieille bâtisse d'un ancient temps, celle qui ressemblait légèrement à un dessin qu'il avait vu plus jeune. Il poussa la porte entrouverte, pensant y trouver quelqu'un à l’intérieur.

La maison était vide, et pourtant un feu brûlait dans la cheminée. Le propriétaire ne devait pas être parti pour longtemps aussi Galaad préféra attendre en s'asseyant dans un fauteuil. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit la silhouette d'un vieillard passer la porte, qui lui aussi semblait surpris de tomber sur un étranger dans sa propre maison.

<< V-Vous savez.. La politesse exigerait.. Que vous vous leviez, quand un aîné se présente, jeune homme.. >>

Il avait raison, mais comme pétrifié par une force inconnu, Galaad ne put se résoudre à se lever. Le vieil homme enchaînât.

<< Que puis-je faire pour vous, mon garçon..? Vous savez, je suis un vieillard. Si vous voulez me prendre mes biens, je n'aurais pas la force de vous opposer resistance..>>

Galaad fut légèrement vexé de cette remarque. Avait-il l'air d'un voleur ? D'un voyou ? Néanmoins la réaction de l'ancien était compréhensible. Un sang-mêlé inconnu l'attendant dans sa propre demeure sans y avoir été invité au préalable.. N'importe qui aurait réagit de la sorte.

<< Je ne suis pas venu ici pour vous voler, seigneur Azphel.. Mon nom est Galaad, Galaad Elros. J'ai été pendant quelques années le conseiller de Myalao Iellune, Dirigeante Sang-Mêlée. J'aurais aimé vous poser quelques questions, si vous n'y voyez pas d’inconvénient. A dire vrai, j'aurais aimé vous poser des questions sur votre femme. >>

La voix de Galaad se faisait douce, et respectueuse. Comme s'il voulait prouver au vieil homme toute sa dévotion et sa politesse. Bien sur, l'ancien sous-dirigeant semblait trembler légèrement. Le vent l'avait porté jusque cette maison, sur un territoire qui n'était pas le sien, et ce pour une raison bien particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vestige du passé. [Phÿlera Azphel - Galaad Elros]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Un Passé Qui Ressurgit Des Ténèbres [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hydrolia :: Lac Or-
Sauter vers: